Socialize

Vandoeuvre (54) : Un séminaire religieux irrite la presse locale

Le Centre des Nations de Vandœuvre a ouvert ses portes, hier, 14 juillet, jour de Fête nationale. Plusieurs salles de réunions ont en effet été louées durant deux jours par l’Union des musulmans de Jarville pour un « séminaire ».

Difficile voire impossible de s’entretenir avec l’un des représentants de l’association, sur place, où l’on nous a gentiment dit de partir. Même au téléphone, où Foued, l’un des organisateurs, lançait qu’il «n’avait pas le temps de (nous) parler ». Des affiches, placardées dans Vandœuvre, résumaient le programme religieux de ces deux journées : des conférences-prêches aux thèmes définis (« Le jour dernier », « Le comportement envers le dirigeant », « Viendra un temps où s’accrocher à la sunnah sera comme tenir une braise dans sa main » etc…), avec deux intervenants, Abu Hammad Sulaiman Al-Hayiti, un imam et Hassan Abu Asma, du Maroc.

Deux entrées avaient été prévues pour assister au « séminaire » : celles des hommes par l’entrée « normale » du Centre des affaires, les femmes, elles, devant accéder par l’intérieur du Centre commercial et monter d’un étage.

Séparation choquante dans un lieu privé mais fréquenté par le public, piétinant les principes de laïcité ? « Je ne suis pas au courant de cet aménagement, c’est un élément qui ne m’a pas été communiqué» admettait hier Olivier Caillard, le représentant du syndic des Nations. Pour autant, il s’interroge : « Il faut réfléchir : est-ce que nous en tant que loueur, nous avons le droit de porter un jugement sur cette pratique ? Que puis-je faire ? Ça mérite un approfondissement ».

Le risque, selon lui, si l’on refusait de louer pour cette raison, serait de déboucher clairement sur « un prétexte discriminatoire ».

Est Républicain

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion