Socialize

Les Frères musulmans affirment que l’attaque qui a coûté la vie à 16 policiers égyptiens dans le Sinaï «peut être attribuée au Mossad»

Les Frères musulmans affirment ce lundi sur leur site internet que l’attaque qui a coûté la vie à 16 policiers égyptiens dimanche dans le Sinaï «peut être attribuée au Mossad», le service de renseignement israélien.La confrérie islamiste estime que cette opération constituait une tentative pour déstabiliser le pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi, élu en juin. Pour les Frères musulmans, il est désormais «impératif de revoir les clauses» de l’accord de paix entre l’Egypte et Israël.

www.algerie1.com

 

Plus la révolution a surmonté d’obstacles, plus se sont intensifiées l’agression de ces puissances et la férocité de leurs attaques. Aujourd’hui, après que le peuple ait réussi à élire son président, qui a rapidement formé son gouvernement qui a entrepris de résoudre les problèmes de longue date de la population et de lancer le pays dans de vastes horizons de rajeunissement, de progrès et de prospérité, certains individus et groupes incitent au vandalisme, à la violence et à la destruction délibérée, à la fomentation de crises, provoquant à dessein la haine, le chaos et le désordre pour contrecarrer les projets de réforme adoptés par le Président et son nouveau gouvernement.

Ceci dans le but de rendre la vie du peuple égyptien plus difficile et de provoquer d’immenses dommages au pays tout entier. Il est difficile d’imaginer le moindre objectif national, principe religieux ou valeur démocratique derrière un tel comportement irresponsable.

Hier, un groupe de criminels et de terroristes a attaqué un checkpoint sécuritaire égyptien à Rafah, tuant près de vingt de nos frères et fils, et volé une voiture et un camion, et a essayé de pénétrer en Israël.

Immédiatement, les médias israéliens ont fait un lien entre ces attaquants et la population de Gaza. Néanmoins, cette « opération », à ce moment particulier, vise à atteindre plusieurs objectifs :

- créer un problème frontalier majeur pour l’Egypte dans ses circonstances actuelles critiques, pour l’ajouter aux nombreux problèmes internes qui assaillent la patrie après la chute d’un système corrompu qui a subverti les intérêts du pays pendant des décennies ;

- s’efforcer de faire la preuve de l’échec du nouveau gouvernement égyptien, formé il y a à peine trois jours ;

- tenter de perturber le projet de réforme du nouveau Président ;

- monter l’administration égyptienne contre le peuple égyptien d’un côté, et le gouvernement palestinien contre la population de Gaza de l’autre.

De toute évidence, ce crime pourrait bien être l’œuvre du Mossad d’Israël, qui a cherché à faire avorter la révolution depuis son lancement, et qui a donné instructions aux citoyens israéliens du Sinaï de quitter les lieux immédiatement, il y a juste quelques jours. On s’aperçoit facilement que chaque fois que de telles mises en garde sont diffusées, un incident terroriste a lieu dans le Sinaï.

Ce crime attire également notre attention sur le fait que nos forces dans le Sinaï manquent de personnels et d’équipement pour protéger la région ou nos frères, ce qui rend impérative la révision des termes de nos accords avec Israël.

En conclusion, nous exhortons le peuple égyptien à faire face aux forces internes de sabotage et de subversion, à se méfier de leurs appels funestes à la discorde et à la sédition, à se rassembler autour du Président et du gouvernement, à travailler avec diligence et loyauté, à faire preuve de sagesse, de prudence et de patience et à travailler dans le cadre des valeurs morales élevées d’une société civilisée.

Enfin, nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles des martyrs et au peuple égyptien dans son ensemble, et nous demandons aux autorités d’enquêter rapidement et de poursuivre les auteurs et tous les responsables de ce crime odieux.

Les Frères Musulmans
Le Caire, lundi 6 août 2012.

 

  • Selon le Hamas, Israël est responsable de l’attaque contre l’Egypte  

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza Ismaïl Haniyeh a accusé lundi Israël d’être « responsable, d’une manière ou d’une autre, » de l’attaque menée la veille par un commando dans le Sinaï. Celui-ci a tué 16 gardes-frontières égyptiens.

« Israël est responsable d’une manière ou d’une autre de cette attaque lancée pour gêner la nouvelle direction égyptienne et créer des troubles à la frontière afin de ruiner les efforts visant à en finir avec le siège (israélien) de la bande de Gaza », a-t-il indiqué dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion en urgence du gouvernement du Hamas.

« Aucun Palestinien ne veut tuer qui que ce soit en Egypte. Toute attaque contre la sécurité de l’Egypte vise aussi la sécurité des Palestiniens. Nous appelons l’Egypte à discuter de toutes les questions touchant aux intérêts mutuels de l’Egypte et des Palestiniens », a-t-il encore dit.

Le Hamas a par ailleurs organisé un sit-in devant l’ambassade d’Egypte à Gaza pour marquer sa solidarité avec ce pays et condamner l’attaque qui a tué les 16 gardes-frontières. Les manifestants ont participé à « une prière pour les martyrs » conduite par M. Haniyeh.

« Il est formellement interdit de verser le sang parmi nos frères égyptiens au nom du Jihad en Palestine », a de son côté affirmé dans un discours Yehia al-senwar, un dirigeant du Hamas. « Nous les brigades d’Ezzedine al-Qassam (le bras armé du Hamas) poursuivons la résistance en Palestine, et elle ne se fera pas en territoire égyptien ni en versant du sang égyptien », a-t-il ajouté.

L’armée égyptienne a promis lundi de « venger » ses 16 gardes-frontières tués dans le Sinaï par des « terroristes » qui se sont ensuite infiltrés en Israël avant d’être neutralisés. Elle a accusé des éléments de l’enclave palestinienne de Gaza d’avoir appuyé les assaillants.

L’Egypte a également décidé de fermer « sine die » le terminal de Rafah, à sa frontière avec la bande de Gaza, selon les médias officiels. Le terminal est l’unique point de passage entre le territoire palestinien, contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël.

www.romandie.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion