Socialize

« Israël est peut être derrière l’utilisation syrienne d’armes chimiques » selon la presse israélienne

« Israël peut être derrière l’utilisation syrienne d’armes chimiques »

Un ancien fonctionnaire de l’administration Bush dit que l’utilisation syrienne d’armes chimiques pourrait avoir été une «opération sous faux drapeau» d’Israël.

The Jerusalem Post

Un avion de guerre israélien a été abattu par une unité de défense aérienne syrien lors d’un raid près de Damas dimanche matin, la station de télévision Manar du Hezbollah a rapporté, citant des sources de sécurité dans la capitale syrienne.

Il n’y a aucune confirmation indépendante de l’information.

DailyStar

 


Les militants et les habitants de Damas ont rapporté de grosses explosions provenant de la montagne Qasioun, une position militaire stratégique pour les forces de Bachar al-Assad.

Des sources ont déclaré à Al Jazeera qu’un jet israélien a franchi le mur du son et a frappé plusieurs postes militaires.

 

 

Dans ce jeu subtil, celui qui tient les rênes, c’est Israël. Il veut pousser les Etats-Unis à intervenir en Syrie en arguant sans preuve, que le Gouvernement syrien utilise des armes chimiques. Un mensonge ridicule car, Israël a peur que, si le président Bachar al-Assad tombe, ces armes soient mises entre les mains du Hezbollah, qui lui avait infligé jadis, une lourde défaite. Israël fait donc courir cette rumeur de raid.

Un responsable américain a confirmé à l’agence « Reuters », que des avions de guerre israélien ont lancé un raid sur le territoire syrien mais, sans toutefois préciser où. Là est le grand mensonge. Pire, CNN, NBC, BFMTV reprennnent ces « informations », en disant que ce raid a visé, comme par hasard, une livraison d’armes du Gouvernement syrien au…Hezbollah. Une vraie fable pour bisounours. Du moins, Israël patauge et joue avec le feu.

Dans le même temps, le président Barack Obama a de son côté affirmé hier, vendredi, qu’il ne prévoyait pas, a priori, d’envoyer des soldats américains sur le territoire syrien quand bien même il était prouvé que le régime de Bachar Al-Assad avait eu recours à son stock d’armes chimiques. Vladimir Poutine est passé par là et, ceci corrobore les informations que nous vous donnions récemment. La ligne rouge ? Une autre fable.

Il y a aussi cette information que les médias français n’arrivent pas à relayer. En effet, la France a contrecarré une proposition russe au Conseil de sécurité de l’ONU, qui visait à condamner l’attentat contre le Premier ministre syrien al-Halki. Ceci inscrit la France dans le camp de ceux qui tuent gratuitement, les terroristes…

 

 

 

 

 

Le ministère israélien des Affaires étrangères et les Forces de défense du pays (IDF) ont refusé samedi de commenter les reportages émanant de médias étrangers concernant une frappe israélienne sur un convoi de missiles en Syrie dans la nuit de jeudi à vendredi.Les médias américains ont rapporté vendredi que l’Etat hébreu avait attaqué un convoi qui transportait des missiles depuis la Syrie pour les acheminer au Hezbollah au Liban, d’après de hauts-responsables américains.Samedi, les porte-paroles de l’IDF et du ministère des Affaires étrangères ont refusé de commenter l’attaque présumée. En revanche, les médias israéliens ont rapporté qu’une source israélienne anonyme avait confirmé aux médias étrangers la responsabilité de l’Etat hébreu dans l’attaque.

En réaction aux informations diffusées par les Etats-Unis, l’ambassade d’Israël aux Etats-Unis a déclaré que « ce que nous pouvons dire, c’est qu’Israël est déterminé à empêcher le transfert d’armes chimiques ou toutes autres du régime syrien à des groupes militants, en particulier le Hezbollah au Liban ».

Les médias libanais ont rapporté que des avions israéliens suvolent le territoire libanais depuis quatre jours.

 

 

 

 

 
hot grill campanille halal avs
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion