Socialize

Des collégiens venant d’une école privée juive et portant la kippa ont refusé d’être surveillés par deux femmes

On a appris que, dans un collège de Seine-Saint-Denis (1), semble-t-il même plus précisément au collège Pablo Neruda de Gagny, lors des épreuves du Brevet des collèges, qu’il s’est produit un événement qui a lui seul témoigne de l’état de crise de nos valeurs collectives. Une cinquantaine de garçons portant la kippa sont installés pour l’épreuve, ils viennent d’une école privée juive. Il faut rappeler ici que l’interdiction du port de signes religieux ostensibles dans les collèges et lycées publics qu’a imposé la loi du 15 mars 2004 n’est pas de mise au cours des examens, comme le précise la circulaire d’application de cette loi. Deux jeunes femmes sont censées surveiller ces garçons en kippa. Mais ceux-ci refusent d’être surveillés par des femmes durant les épreuves. L’administration de ce collège a sans doute été très embarrassée… Le responsable de leur établissement d’origine a même, selon nos informations, téléphoné à son collègue du public dans ce contexte. Ce dernier aurait remplacé alors les deux femmes par deux hommes…

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion