Socialize

La post-junte birmane réprime brutalement les musulmans Rohingyas

 

Les appels à l’extermination de cette minorité birmane par la majorité bouddhiste révèlent le caractère islamophobe et raciste de ces massacres.  

Pourtant considérée par l’ONU comme une des minorités les plus persécutées du monde, le gouvernement birman cautionne ces discriminations tandis que les exactions se poursuivent (pillages, exécutions sommaires, meurtres…).

Un scénario catastrophe qui risque de se reproduire également au Sri Lanka où des extrémistes bouddhistes mènent une campagne de plus en plus agressive contre les musulmans.

Il est grand temps que les dirigeants du monde et la communauté internationale s’insurgent contre les violences ethniques en Birmanie afin d’éviter un génocide.

Le président birman doit et peut assurer la protection des Rohingyas, c’est pourquoi le CCIF, se joint à cet appel à la paix et vous invite à signer la pétition.

 

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion