Socialize

Consommation : OUI à l’instauration d’un « étiquetage obligatoire du mode d’abattage »

La mission sénatoriale sur la filière viande préconise de renforcer les contrôles en France et au sein de l’Europe pour lutter contre les fraudes dans le secteur industriel et d’interdire les prix cassés pour soutenir les éleveurs. Créée après le scandale des lasagnes au cheval, en février 2013, pour « mieux comprendre les mécanismes à l’oeuvre » dans ce domaine, la mission d’information a émis jeudi une quarantaine de propositions adoptées la veille par le Sénat, après quatre mois de travaux qui ont fait apparaître, selon ses responsables, « un modèle économique dans l’impasse » et « un déclin sans précédent » de la filière.

http://www.lepoint.fr/

La sénatrice de l’Ain Sylvie Goy-Chavent, rapporteur de la mission sur la filière viande qui rendait ses conclusions jeudi, a été prise à partie sur Internet pour une recommandation concernant l’abattage rituel.

« Se faire traiter d’antisémite est une insulte à une parlementaire en mission », a-t-elle relevé en indiquant avoir écrit au procureur de Bourg-en-Bresse pour déposer une plainte contre le site responsable de ces insultes. Sylvie Goy-Chavent précise que « les auditions avec les représentants des communautés musulmane et juive se sont toutes très bien passées » pendant la mission. La proposition en faveur d’un étiquetage du mode d’abattage des animaux de boucherie est « une des 40 adoptées par les sénateurs, au même titre que l’étiquetage obligatoire du pays d’origine de l’ensemble des viandes brutes et transformées, dans le souci d’éclairer les choix des consommateurs », rappelle la présidente de la mission.

 

 

 

Sylvie Goy-Chavent est membre de la Fondation Brigitte Bardot. Sylvie Goy-Chavent, la sénatrice du scandale, ou comment, avec l’air de ne pas y toucher, exploiter le scandale de la viande de cheval pour diaboliser scandaleusement l’abattage rituel…

http://oumma.com

 

http://www.fondationbrigittebardot.fr/sites/default/files/images/BB%20Dalil%20Boubakeur_3.jpg

 

  • Des instances au sein de la Communauté musulmane brandissent le fait victimaire ( menace à l’islamophobie ) afin d’éviter un étiquetage sur la viande dite halal. Ces mêmes instances craignent en effet que le consommateur musulman apprennent que l’étourdissement des animaux est monnaie courante au sein de ces structures. Un véritable conflit d’intérêt sous couvert d’un racisme anti-musulman.

 

 Dîtes OUI à  l’instauration d’un  » étiquetage obligatoire du mode d’abattage « 

 

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion