Socialize

Trappes : Agressions islamophobes en série, la police mise en cause

 

 

Trappes : Lire le témoignage de Hajar, la jeune femme victime d’un contrôle d’identité musclé par la police nationale

 

  • Une nouvelle mobilisation est prévue pour ce soir

 

Michael, le mari de la femme brutalement interpellée à Trappes il y a deux jours, est sorti du tribunal de Versailles à l’instant. http://www.islametinfo.fr

 

La réaction politique la plus détestable :

Eric Ciotti ( UMP) :  » C’est un défi lancé par une Communauté « 

La réaction politique la plus sensé :

Benoît Hamon (PS) :  » Ce climat de multiplication des actes islamophobes est nauséabond « . Benoît Hamon fustige également ceux (FN&UMP) qui attisent le ressentiment.

 

 

Jeudi en fin de journée, des fonctionnaires de police procèdent au contrôle d’une femme voilée sur la voie publique. Très vite, le ton monte. Un attroupement se crée. Le compagnon de la femme dont le visage est dissimulé par un voile s’en prend à un des policiers. Il tente de l’étrangler. Cet homme de 21 ans est immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Une décision qui irrite certains habitants, qui associent ce fait à l’agression d’une autre femme voilée par deux frères le 14 juillet dernier. Ces deux hommes ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Versailles à deux mois de prison ferme.

Ces échauffourées ont eu lieu suite à une verbalisation qui a mal tourné ce jeudi. La police a arrêté un jeune couple, dont une femme portant un voile intégral. Le mari se serait opposé aux forces de l’ordre ; il a été interpellé et placé en garde à vue.

Manuel VALLS : Il faut trouver des emplois pour ces jeunes désoeuvrés.

 

Sous couvert de l’anonymat, le responsable d’une association de musulmans a expliqué que la manifestation faisait suite à l’interpellation jeudi d’un homme qui s’était opposé au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral

 

 

Un couple musulman a été malmené par la police devant leur bébé de quatre mois et la mère de la femme.

La  femme d’origine des DOM-TOM, convertie à l’islam et portant le voile intégral a subi une interpellation musclée commise par de nombreux policiers. Ces derniers l’ont arrêtée car elle dissimulait son visage dans l’espace public.

Pour ce simple bout de tissu, elle a été menottée contre le capot de la voiture de police et emmenée au commissariat. Elle et son conjoint ont été frappés à coup de matraque par les forces de l’ordre.

Son mari voulant la défendre a été embarqué et placé en garde-à-vue.

La mère de la victime, non musulmane et non voilée, a vu toute la scène ainsi que de nombreux témoins. Ces derniers ont entendu les forces de l’ordre insulter le couple par des propos racistes.

 

 

Depuis quelques semaines, les violences visant des Françaises de confession musulmane se multiplient de manière grave. Vendredi 19 juillet, le CCIF a été saisi par Hajar, une jeune femme victime d’un contrôle d’identité musclé par la police nationale à Trappes.

A la suite de ce contrôle, son mari a été placé en garde à vue pour avoir osé s’opposer à la violence et aux provocations des policiers. Il passe ce samedi 20 juillet en comparution immédiate au Tribunal de Grande Instance de Versailles. Comme dans d’autres cas, le rôle de la police est ici mis en cause, tandis que les syndicats se hâtent de faire des déclarations pour exonérer leurs collègues de toute responsabilité, et ce avant même qu’une enquête sérieuse ne soit menée.

Le CCIF déplore une fois de plus le traitement médiatique majoritaire qui, ici comme dans d’autres affaires, place la parole du syndicat de police au-dessus de tout soupçon, sans vérification des faits, et met en cause les protagonistes musulmans, en première intuition. Le musulman, la musulmane, sont dans ce genre d’affaires présumés coupables.

Comme dans d’autres actes récents, les victimes subissent un double préjudice : la violence verbale et parfois physique, puis le passage systématique du statut de victime à celui de bourreau. Le racisme, l’islamophobie sont alors institutionnalisés et légitimés. Dans ce contrôle qui tourne mal, plusieurs témoins de la scène rapportent des déclarations racistes de la part des policiers et un abus de moyens physiques à l’encontre d’une personne qui coopérait (Hajar acceptait de se plier au contrôle).

Dans un contexte de tension et de détérioration de la relation citoyens-police, quelle est donc l’alternative pour des citoyens mis à l’index, trop souvent victimes du mépris et de la haine d’agents censés faire respecter la loi en toute neutralité et protéger la population ? Quelles voies pour exprimer leur mécontentement, leur révolte face à l’absence de justice ?

A Trappes, la colère a pris le pas et la parole confisquée s’est muée en manifestation, avec son lot de débordements, dont on ne retiendra pas le véritable motif : un sursaut contre un comportement des policiers dont ont été victimes Hajar, son mari et sa mère.

Il est grand temps que Manuel Valls, Ministre de l’intérieur, qui a déclaré ces derniers jours toute son « affection » aux Français-e-s musulman-e-s, prenne conscience que ses mots n’auront de crédibilité que s’ils sont suivis d’actions concrètes pour enrayer la déferlante islamophobe que connaît notre pays. Les forces de police, soumises à un devoir de réserve et de neutralité, doivent servir et protéger les citoyens. Aussi le CCIF les appelle fermement à remplir fidèlement leur mission.

L’apaisement et le sentiment de sécurité ne pourront être rétablis que lorsqu’une relation de confiance et de respect mutuels sera instaurée, avec une action concrète et déterminée de la part du gouvernement pour démontrer, car cela est plus que jamais nécessaire, que les musulmans ne sont pas des citoyens de seconde zone et que le respect de leurs droits n’est pas à négocier.

Contact presse : Babacar SENE – tél : 06 16 03 76 23 – presse@islamophobie.net

Les personnes qui se sont rendues au commissariat, y compris l’imam de la mosquée de Trappes qui a tenté d’apaiser la situation, ont été congédiées sans ménagement. Un jeune semble également avoir été blessé à l’œil par un tir de flashball.

Islamophobie.net

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2

 

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion