Socialize

Les familles des otages français enlevés au Niger ont été reçus par les responsables d’une mosquée à Marseille

Après la prière du vendredi, devant une mosquée proche du centre de Marseille, le président de l’Association culturelle islamique de Marseille, Moussa Bouzenzen, a assuré « partager la douleur et les sentiments » des proches des otages.

« Ce qui est important, pour nous, c’est la solidarité avec les otages, on souhaite qu’ils reviennent le plus vite possible », a-t-il expliqué, peu après la sortie des nombreux fidèles venus assister à la grande prière du vendredi en plein ramadan.

« Merci », a lancé peu après Françoise Larribe, la femme de l’otage Daniel Larribe, qui a elle-même été détenue six mois.

« Je suis particulièrement sensible à ce geste de solidarité de votre communauté et de soutien qui prend en compte un drame qui dure et perdure, et qui est inacceptable, et qui défie les lois mêmes de l’humanité et du respect de l’autre », a-t-elle poursuivi.

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion