Socialize

La France soutient la décision de l’UE d’exclure les territoires occupés de sa coopération avec Israël

Le ministère français des Affaires étrangères a estimé vendredi que la publication au journal officiel de l’Union européenne des lignes directrices sur l’éligibilité aux subventions, bourses et instruments financés par l’UE des entités israéliennes et de leurs activités dans les territoires occupés par Israël depuis juin 1967, constitue une mise en application de la position politique « constante » de l’UE, exprimée « à de nombreuses reprises » par le conseil affaires étrangères, selon laquelle Israël doit – conformément au droit international – être clairement distingué des territoires occupés.

Le porte-parole du Quai d’Orsay, Philippe Lalliot, a souligné que les lignes directrices rendues publiques par l’UE ont vocation à s’appliquer de manière horizontale aux différents programmes et aides de l’Union européenne sur la période 2014-2020. Elles visent « uniquement » à garantir qu’ils ne bénéficieront pas aux colonies israéliennes, a-t-il expliqué.

Dans un texte publié officiellement vendredi 19 juillet, les États membres de l’Union européenne excluent des accords et subventions européennes les entités ou entreprises israéliennes travaillant dans les territoires palestiniens occupés.

Le président israélien, Shimon Peres, a appelé jeudi 18 juillet l’UE à suspendre son texte sur la coopération avec Israël, afin de ne pas compromettre les efforts américains pour une reprise des négociations avec les Palestiniens.

Alors que l’UE a décidé d’exclure les territoires occupés de sa coopération avec Israël,l e Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé, lors d’un entretien téléphonique mercredi avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, que cette initiative européenne « gênait les efforts pour reprendre les négociations » avec les Palestiniens.

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion