Socialize

Monsieur KHIRI, le mari de la femme portant le voile contrôlée à Trappes, réagit !

Monsieur KHIRI, le mari de la femme portant le voile contrôlée à Trappes, tient à faire savoir que sa femme a toujours accepté, lors de précédents contrôles d’identité, lesquels furent nombreux, de montrer son visage aux policiers et de coopérer.

Le soir des faits, elle n’a pas eu le temps de montrer son visage aux forces de l’ordre compte tenu notamment du comportement des policiers qui n’ont cessé d’être agressifs, à la fois verbalement et physiquement, et irrespecteux, avec elle, sa mère et son mari.

Monsieur KHIRI est un homme calme et non violent.

Aussi la prolongation de la garde à vue de Monsieur KHIRI, sans laquelle les évènements de la nuit du 19 juillet ne se seraient produits, était inutile.

La prolongation de la garde à vue n’a permis la réalisation d’aucun acte nécessaire, et la convocation devant le Tribunal correctionnel au mois de septembre, remise à Monsieur KHIRI le samedi 20 juillet, aurait pu, et aurait du, lui  être remise à l’issue des 24 premières heures de garde à vue.

Enfin l’avocat de Monsieur KHIRI, Maître FERENCE, regrette certaines déclarations dont celles de Monsieur le procureur de la République de Versailles, à savoir que Monsieur KHIRI a tenté d’étrangler un policier, ce qui est faux, une telle phrase méconnaissant la présomption d’innocence.

COMMUNIQUE DE PRESSE de l’avocat de Monsieur KHIRI
Dimanche 21 Juillet 2013

  • Témoignage de la mère de la femme voilée contrôlée à Trappes

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion