Socialize

Manuel Valls minimise les agressions islamophobes en France

 

 

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a pourfendu hier soir les « actes anti-musulmans », tout autant que sa récupération par des extrémistes, lors de la rupture du jeûne du ramadan à la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne.

Hebergeur d'image

« La République, a-t-il lancé dans une allocution en présence du vice-président de la mosquée, Boubakeur Quedjali, et de l’imam Brahim Tounkara, ne tolèrera jamais un geste dirigé, ou une parole prononcée, contre un musulman. La République protègera toujours les musulmans de France ». […]

Mais, à côté de sa charge contre les actes anti-musulmans, Manuel Valls a mis en garde ceux qui en prennent prétexte, qui les récupèrent, pour se radicaliser.

« La République, a-t-il insisté, s’opposera toujours à ceux qui voudraient faire de la France un terrain de conquête ; qui voudraient, au nom d’une croyance dévoyée, imposer d’autres lois que la loi de tous ».

Rappelant que la loi devait s’appliquer à tous, il a rajouté que « ceux qui continuent à prôner le port du voile intégral dans l’espace public défient les institutions », tout en précisant que « l’islam de France doit être plus fort. Aujourd’hui il y a trop d’espace pour ceux qui le contestent, mais contestent aussi la République ».

Le Figaro

 

  • Le mot « islamophobie » un piège? Mr Valls vous faites erreur…

 

Dans son interview parue hier dans le Nouvel Observateur, intitulée « L’islamophobie est le cheval de Troie des salafistes », le ministre de l’Intérieur avance que le terme « islamophobie » […]  « a été forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 1970 pour jeter l’opprobre sur les femmes qui se refusaient à porter le voile ».
S’appuyant ainsi sur les théories erronées et fantaisistes de certains comme Caroline Fourest, qui affirment que le mot « islamophobie » a pour la première fois été utilisé en 1979 par les mollahs iraniens.

M. Valls laissez-nous vous dire que c’est tout simplement faux !
Il a été employé pour la première fois en 1921 par Etienne Dinet dans un petit ouvrage intitulé «L’Orient vu de l’Occident », dénonçant les élucubrations de certains auteurs de l’époque à propos de la religion musulmane.
Et contrairement à ceux qui alimentent aujourd’hui la peur de l’Islam et toutes ses conséquences désastreuses, Etienne Dinet lui, cherchait à donner une image positive de l’Islam et à remettre en cause un certain nombre de préjugés sur les musulmans.

M. le ministre, nous avons beaucoup de mal à comprendre votre démarche…tantôt vous dénoncez la montée des violences à l’encontre des français-e-s de confession musulmane, tantôt vous entretenez ce sentiment de défiance à leur égard.
Vous prétendez adresser des signes d’ « affection » aux musulmans de France, mais votre posture, vos prises de paroles vis-à-vis de l’Islam et ses symboles disent pourtant le contraire.
Ne jouons pas avec les mots, le sujet est bien trop grave…Nous insistons, l’islamophobie discrimine, divise et engendre la violence… il y a donc urgence ! Pourtant vous trouvez encore le temps de polémiquer sur les mots !
Ce temps si précieux accordé aux médias, nous aurions apprécié que vous l’accordiez également pour recevoir en personne les victimes de l’islamophobie.

Vos compatriotes musulmans sont inquiets et aimeraient avoir votre attention mais il semblerait que vous prêtiez plus facilement l’oreille aux boutefeux.

 

CCIF

 

Que dire alors de l’ONU qui a non seulement reconnu la légitimité du terme mais aussi le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) en tant qu’ organisation non gouvernementale, sans parler de Jean Baubérot, historien et sociologue émérite, expert de la laïcité, qui l’utilise couramment, et de tant d’autres et pas des moindres pour qui l’islamophobie est passée dans l’usage courant ? Sont-ils donc tous des salafistes qui s’ignorent, embarqués à bord d’un chimérique cheval de Troie ?!

http://oumma.com

 

WFP_ramadan_bannerbank250x2
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion