Socialize

Palestine : La  » rentrée  » nous amène à nous mobiliser plus que jamais

La « rentrée » nous amène à nous mobiliser plus que jamais, étant donné les actions scandaleuses de notre gouvernement, qui répond positivement

aux sollicitations d’Israël et des Etats-Unis, connus pour être les plus grands pourvoyeurs de violence et de chaos dans le monde.

 

1) Procès BDS : Tous à Pontoise (95) le 12 septembre prochain

Le gouvernement français s’acharne. Malgré les récentes directives européennes qui soulignent l’illégalité de toute exploitation par Israël des territoires Palestiniens (Jérusalem Est, Cisjordanie et Bande de Gaza) et qui prévoient l’annulation de toute coopération ou subvention européenne bénéficiant à Israël faute de garanties écrites dans ce sens, les Taubira, Hollande et consorts ont pris le relais des poursuites engagées par Sarkozy et Alliot-Marie contre les militants de la campagne de boycott de l’occupant israélien.

 

Ainsi, ils ont fait appel de la relaxe prononcée le 14 août dernier par le tribunal de Perpignan envers Jeanne, Yamina et Bernard, trois militants ayant appelé à boycotter les produits exportés par Israël.

 

Et le 12 septembre prochain, ce sont 7 autres militants de la campagne BDS qui comparaîtront devant le tribunal de Pontoise, à la demande du lobby israélien, dont le gouvernement français estime que les désirs sont des ordres.

 

Laurent Alcini (PCF, Front de gauche), Alima Boumédiene-Thiery (ex-sénatrice), Serge Groswak (Fase), Nicolas Shahshahani (Europalestine), Omar Slaouti (NPA, Gauche Anticapitaliste), Sylvette Amestoy (EELV), et Sylvain De Smet (EELV) comparaîtront pour avoir appelé au boycott des produits israéliens à l’occasion d’une petite parodie de procès jouée à l’intérieur même de l’hypermarché Carrefour de Montigny-les-Cormeilles, le 26 juin 2010.

 

Pour voir ou revoir  la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xduhfx_boycott-israel-tous-coupables_news

 

Nous vous appelons à venir le plus nombreux possible le jeudi 12 septembre à 12 H 30 pour soutenir « Les sept du Val d’Oise », et manifester contre un gouvernement qui joue les va-t-en guerre quand il s’agit de la Syrie ou du Mali, mais qui ne cesse d’encourager la colonisation nisraélienne, la dépossession des Palestiniens et leur enfermement, à commencer par celui des enfants.  (Cinq d’entre eux, accusés sans preuves d’avoir jeté des pierres, risquent 25 ans de prison : cf notre article : )

 

Rendez-vous au Tribunal de Pontoise jeudi 12 septembre à 12 H 30 : 3 RUE VICTOR-HUGO (ANGLE BOULEVARD JEAN-JAURES) 95300 – PONTOISE

Pour se rendre à Pontoise : • Par la route : autoroute A15, sortie Pontoise centre – un parking municipal pas trop cher se trouve sur le boulevard Jean-Jaurès, à 200 mètres au-dessus du tribunal • Par le train : • Au départ de la gare de Paris-Nord : prendre le réseau SNCF, descendre à la gare de Pontoise, terminus • Au départ de la gare de Paris-St Lazare : prendre le RER C1, direction Pontoise (le tribunal est à 10 minutes à pied de la gare de Pontoise) Plan interactif de la ratp : http://www.ratp.fr/plan-interactif/

Tous les amis et militants BDS dans le monde doivent saisir les autorités françaises de leur pays pour protester contre cette atteinte à la liberté d’expression et ce chantage permanent à l’antisémitisme, d’autant qu’Israël a déclaré que cet acharnement du gouvernement français à criminaliser le boycott d’Israel est un modèle pour toute l’Europe !

 

 

2) BDS Tour 2013 : un bilan très positif

Sur un fond de « pourparlers de paix »  bidons et d’expulsions massives des Bedouins du Neguev (voir notre site) quelque 200 femmes, hommes et enfants de France, Belgique, Grande-Bretagne et USA ont fait mouche dans le sud de la France du 12 au 24 août derniers.

Parler de la Palestine avec les vacanciers, discuter des moyens d’action dont nous disposons pour faire respecter le droit international et la justice, n’était-ce pas un pari un peu osé ? L’accueil reçu par le deuxième BDS Tour montre que nous avons eu raison de relever le défi !

Français, Belges, Britanniques, Suisses, de tous âges et de toutes origines ont conjugué leurs énergies et leurs compétences, durant deux semaines, pour offrir une information de qualité au public, démontrant ce faisant que la Palestine, loin d’être un sujet tabou, est une cause très populaire.

Avec le soutien des militants locaux, nos actions, spectacles de rue et concerts ont conquis le public à Figeac, Toulouse, Carcassonne, Narbonne-Plage, Béziers, Valras-Plage, Cap d’Agde, Montpellier, Palavas les Flots, Nîmes, Avignon, Valence, et Lyon.

Au total, 39.000 tracts concernant la campagne de boycott d’Israël ont été distribués, plusieurs milliers de signatures ont été recueillies et autant de cartes postales envoyées à François Hollande pour lui dire de cesser d’encourager l’arrestation, la détention et la torture des enfants Palestiniens. Un sujet brûlant d’actualité puisque 5 mineurs Palestiniens de la région d’Hébron, accusés sans preuves d’avoir jeté des pierres sur une route, risquent 25 ans de prison chacun !

Dans les supermarchés et les marchés de plein air, les échanges ont été fructueux avec les consommateurs comme avec les commerçants, et à plusieurs reprises, les responsables de grandes surfaces ont fait le choix de retirer de leurs rayons des produits illicites et immoraux et de les remiser. A Carcassonne, le directeur d’un grand magasin a ainsi indiqué qu’il avait autrefois retiré de la vente les produits venant de pays qui faisaient travailler les enfants et qu’il estimait logique d’appliquer les mêmes principes d’éthique quand tout un peuple est persécuté et dépossédé.

Au travers du théâtre de rue (checkpoints, matches de foot avec des « règles à l’israélienne », défilés imagés démystifiant la propagande israélienne, et simulation de scènes d’arrestation…), nous avons montré la réalité de l’occupation, la transformation de la bande de Gaza en vaste camp de concentration, souligné la situation des prisonniers politiques palestiniens, et invité le public à agir, en consommant de manière éthique et en refusant, comme nous l’avons fait pour l’Afrique du Sud de l’apartheid, de donner de l’argent à des criminels de guerre et des tortionnaires. 

 

Voir les images et retombées médiatiques de ce BDS Tour sur notre site (articles de presse, vidéos, album photos…).

 

Le boycott de l’Etat terroriste d’Israël est plus que jamais à l’ordre du jour, et quelles que soient les tentatives d’intimidation enFrance, il ne cesse de s’amplifier dans le monde entier, comme le montrent les récentes directives européennes qu’Israël tente actuellement de faire annuler ou d’émasculer. 

Nous vous demandons d’écrire à nos députés européens pour qu’ils restent fermes sur l’application du droit international.

 

3) NON à l’intervention armée de la France en Syrie !

Alors que la Grande-Bretagne vient d’annoncer, sous la pression de l’opinion publique, renoncer à se joindre à une intervention armée en Syrie (suite au vote négatif du Parlement), le gouvernement français déclare vouloir se joindre aux Etats-Unis pour attaquer la Syrie, sans la moindre consultation, sans aucune explication des objectifs visés, et sans la moindre preuve concernant les responsables de l’utilisation d’armes chimiques. 

 

Où étaient tous ces hypocrites « vertueux » quand Israël a utilisé le phosphore contre la population civile de Gaza ?

Où étaient-ils quand le gouvernement américain a encouragé l’utilisation d’armes chimiques contre l’Iran par Saddam Hussein ?

Où étaient-ils quand les USA déversaient du napalm sur le Vietnam ou lançaient la bombe atomique contre les populations de Hiroshima et Nagasaki ?

Et à qui vont-ils faire croire que dans le chaos de la guerre civile qui sévit en Syrie, ils vont être capables de « frappes ciblées » qui épargneront les civils ?

En vérité, ils se moquent bien du sort des populations, soutiennent des coups d’Etat militaires et d’épouvantables dictatures.

Leurs intérêts, qu’il s’agisse de renflouer les marchands d’armes, d’expérimenter leurs dernières inventions mortelles, de venir à bout de mouvements qui osent résister à Israël comme le Hezbollah, ou encore d’affaiblir un maximum de nations en encourageant les guerres de clans, ne sont pas les nôtres.

 

Ne les laissons pas puiser dans nos poches, celles des contribuables, pour s’engager dans une attaque comme celles menées en Irak, Afghanistan et Libye, avec le succès que l’on sait. Même si pour cela, François Hollande qui nous demande en permanence de nous serrer la ceinture, estime tout d’un coup que le budget de la France est inépuisable.

 

Oui Bachar El-Assad est un dictateur et nous ne le soutiendrons pas, mais ceux qui vendent des armes chimiques au monde entier, nient aux peuples le droit à l’autodétermination, emprisonnent des enfants et torturent à Guantanamo, sont les derniers à pouvoir prétendre à « l’ingérence humanitaire ».

 

Exprimons-nous !

 

Amicalement,

 

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com

 

 » Salam Aleykoum,

Je partage une vidéo fait par Ayman un habitant de Gaza. Avec l’association Alif Lam Mim
ils ont pu collaborer afin de récolter les dons qui viennent de France et ailleurs et puis d’acheter plusieurs kits scolaires
pour les enfants gazaouis avant la rentré scolaire.

http://www.association-aliflammim.fr/

 

 

hot grill campanille halal avs

 

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion