Socialize

Lorant Deutsch et le mythe de l’invasion musulmane

Dans une tribune publiée sur le Huffington Post, les trois « historiens de garde » (Christophe Naudin, Aurore Chéry et William Blanc) décryptent le nouvel ouvrage de Lorant Deutsch :

« Après un “Métronome” consacré à l’histoire de France à travers les stations du métro parisien, Lorant Deutsch passe cette fois par les routes et les voies navigables, pour un ouvrage au titre évocateur : “Hexagone” (éd. Michel Lafon) […].

C’est dans le chapitre “Le Croissant et le Marteau” que la bataille de Poitiers est longuement évoquée […]. Le vocabulaire employé est fondamental, et on peut dire que Lorant Deutsch ne fait pas dans la nuance, provoquant un sentiment de malaise : “Coran dans une main, cimeterre dans l’autre, ils ont envahi Narbonne et sa région, massacrant les défenseurs de la ville, envoyant femmes et enfants en esclavage, offrant terres et habitations à des milliers de familles musulmanes venues d’Afrique du Nord […].”

Si dans son précédent ouvrage, Deutsch restait dans l’ambiguïté, voire le flou, il a cette fois choisi ouvertement son camp. Dans sa conclusion sur la bataille de Poitiers, il prend ainsi des accents à la Jean Sévillia et son “historiquement correct” : “Je le sais bien, la bataille de Poitiers, le Croissant contre la Croix, l’union sacrée des chrétiens et des païens contre l’envahisseur musulman dérangent le politiquement correct.”

Et d’adhérer, après la théorie du “génocide” vendéen (autre marqueur idéologique), à celle du choc des civilisations. »

 

Des historiens et des membres du Front de gauche dénoncent une glorification de la bataille de Poitiers contre les « Sarrasins » dans le dernier livre de l’acteur.

 

2013-09-24 16.50.07

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion