Socialize

Ramadan 2014 : les étudiants Ouïghours qui jeûnent seront exclus de l’université

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a quelques jours de cela, nous évoquions la solidarité des musulmans envers nos frères Ouïghours. En effet, les musulmans Ouïghours ont interdiction de jeûner le mois de Ramadan et sont extrêmement surveillés pour cela. Cette situation a donc fait réagir la communauté musulmane à travers le globe.

Cela dit, la nouvelle cible du gouvernement chinois sont les étudiants musulmans. Ces derniers sont désormais confrontés à une menace d’exclusion de l’université s’ils pratiquent le jeûne. Les étudiants jeûneurs seront donc expulsés de l’université mais également privés d’obtenir leur diplôme. Une situation consternante, à l’image d’un gouvernement qui s’oppose à tout prix à l’Islam.

Les étudiants se sentent donc éprouvés par cette nouvelle décision. C’et en ce sens qu’un étudiant Ouïghour, qui a préservé son anonymat, a déclaré à la radio : « Notre administration universitaire interdit strictement le jeûne et les autres pratiques du Ramadan pour les étudiants ouïghours ». Le jeune homme a ensuite ajouté :   »Il est clair pour nous que ceux qui refusent de manger seront avertis de l’expulsion de l’université et privés de leurs diplômes ». Une menace pour le moins insensée puisque les étudiants ne nuisent à personne en jeûnant. Cela prouve donc le rejet et la haine que ressentent les dirigeants chinois envers l’Islam et les musulmans. Les universités sont même allées jusqu’à distribuer gratuitement des repas à midi ainsi que des bouteilles d’eau.

Illustrant la tension palpable dans le pays, un musulman a confié à France 24 : « Je reviens tout juste du Xinjiang, la situation est vraiment tendue. Nous sommes constamment surveillés, surtout pendant la prière. Et le soir, ils nous ont interdit de prendre le repas dans la mosquée. C’est vraiment compliqué de faire le ramadan là-bas ».

Ces propos et la situation délicate dans laquelle se retrouvent nos frères Ouïghours nous mènent à réfléchir à l’aisance dans laquelle nous vivons. Bien que nous soyons parfois éprouvés, n’oublions pas que les membres de notre communauté le sont davantage. Nous devrions donc y méditer et remercier Allah, surtout en ce mois sacré.

Crédit Photo : Université de Dalian (Chine)

 

Ajib.fr

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion