Socialize

Paris : Les responsables musulmans de France réagissent à l’escalade de violence

Quatre jours après l’offensive lancée par Israël contre la bande de Gaza, les responsables musulmans de France réagissent, mais pas tous. Si la Grande mosquée de Paris a réclamé la « cessation immédiate de cette escalade meurtrière », sans désigner les responsables, l’UOIF n’a pas hésité à pointer du doigt « un gouvernement israélien déterminé à massacrer en toute impunité ».

Les représentants du culte musulman en France s’inquiètent de l’escalade de violence que connait depuis quelques jours le conflit israélo-palestinien. « Devant la dramatique aggravation de la situation à Gaza qui fait de nombreuses victimes civiles, notamment des femmes et des enfants », la Grande mosquée de Paris a appelé, jeudi dans un communiqué, à la « cessation immédiate de cette escalade meurtrière ».

« En ce mois béni du mois de ramadhan », son recteur Dalil Boubakeur a aussi demandé « aux instances nationales et internationales d’œuvrer au plus vite au retour au calme pour promouvoir la paix et préserver la vie des populations ». « Face à cette situation qui provoque de nombreuses victimes innocentes et devant l’émotion générale qu’elle soulève, une prière pour les morts sera célébrée vendredi à la Grande Mosquée de Paris et dans toutes les mosquées qui entendront cet appel à la prière », indique le communiqué.

Une « offensive israélienne des plus meurtrières »

Si la Grande mosquée de Paris a préféré ne pas nommer les responsables de cette escalade de violence, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), une fédération proche des frères musulmans qui regroupe plus de 250 associations musulmanes de France, n’a pas hésité à le faire. Dans un communiqué diffusé jeudi, celle-ci a condamné « avec la plus grande fermeté les attaques sanglantes du gouvernement israélien contre les territoires palestiniens ».

« En ce début de mois sacré de ramadan, après la mort de trois jeunes colons israéliens et celle d’un jeune d’origine palestinienne, Gaza subit depuis une dizaine de jours une offensive militaire israélienne des plus meurtrières. Hommes, femmes, enfants et vieillards tombent tous les jours sous les bombes avec un bilan humain qui s’alourdit : plusieurs dizaine de morts et plusieurs centaines de blessés », poursuit la fédération.

Cette dernière a également dénoncé le silence de la France et de la communauté internationale au moment où « le droit international est bafoué ». « Les nombreuses résolutions sont ignorées par un gouvernement israélien déterminé à massacrer en toute impunité. Le silence de la communauté nationale et internationale est lourd, très lourd de conséquences », ajoute-t-on.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), lui, a choisi pour l’instant de garder le silence sur ce conflit. Pas un mot non plus de la part des responsables musulmans de France sur la position de François Hollande.

100 morts au moins

Selon l’AFP, deux Palestiniens ont été tués ce vendredi dans le centre de l’enclave palestinienne, lors d’une frappe aérienne israélienne. Plus tôt dans la journée, selon la même source, un raid sur Rafah, dans le sud de la bande Gaza, a fait cinq morts, dont une femme, portant ainsi à 100 le nombre de morts palestiniens depuis le début de l’offensive israélienne il y a quatre jours. Parmi les victimes, plus d’une vingtaine d’enfants.

Ghita Ismaili
Copyright Yabiladi.com
Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion