Socialize

Suisse : des villes veulent interdire la distribution de corans

L’action du gouvernement allemand contre les milieux salafistes mardi pousse les autorités suisses à réagir. Si des interdictions au niveau fédéral, voire cantonal, sont difficilement envisageables, des villes alémaniques songent à franchir le pas, comme l’explique le Tages-Anzeiger dans son édition du 16 novembre 2016.

Elles pourraient s’inspirer des municipalités argoviennes. La ville de Brugg a interdit les distributions de Coran depuis juin 2012. «Il est apparu que des islamistes radicaux étaient à la manoeuvre», a expliqué le président de la ville Daniel Moser. «Mais nous sommes en général plutôt restrictifs et cela concerne aussi les scientologues ou les bibles de Gédéon.» Plus aucune demande de la part de «Lis» n’a pas la suite été déposée. […]

En attendant, les salafistes de Suisse continuent leurs actions de prosélytisme. Un homme d’origine macédonienne a prévu de distribuer mercredi à Bâle des exemplaires d’une biographie de Mahomet. Il donnera à cette occasion des livres audio destinés aux enfants et fera la promotion d’une application à télécharger.

Derrière cette action se trouve «We love Muhammad», la nouvelle organisation salafiste allemande qui doit remplacer «Die Wahre Religion» (DWR), désormais interdite outre-Rhin. Ce sera la première action de la nouvelle association en Suisse mais elle en prévoit d’autres à Berne et dans le canton d’Argovie. (nxp)

Source

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion