Socialize

Lyon (69) : L’institut français de civilisation musulmane en chantier

Le ministre de l’intérieur pose jeudi 24 novembre la première pierre de ce projet porté depuis trente ans par le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane. « Strictement culturel », cet institut s’impliquera tout de même dans la formation des cadres religieux musulmans.

Vue-darchitecte-future-IFCM-Lyon-louverture-prevue-printemps-2018_0_730_354

 

 

 

 

 

Certains n’y croyaient plus. Un chantier très attendu a démarré au printemps, sur un terrain s’étendant derrière la Grande mosquée de Lyon, à l’est de la ville. En gestation depuis plus de trente ans, l’Institut français de civilisation musulmane (IFCM) devrait ouvrir ses portes d’ici au printemps 2018. Le bâtiment de 2 500 m2 comportera une salle de conférences, un espace d’exposition, une médiathèque et des salles de cours, notamment destinées à des cours d’arabe.

Ces centres culturels ont été créés avec l’appui de fonds publics. Formalisé en 2007, le projet a été finalement soutenu par Manuel Valls alors au ministère de l’intérieur. « Le contexte a aussi accéléré les choses », estime le recteur, représentant d’un islam du juste milieu, très impliqué dans le dialogue interreligieux, et choisi par l’État pour siéger au conseil d’administration de la Fondation pour l’islam de France, présidée par Jean-Pierre Chevènement.

« Il a fallu donner des gages, dit Kamel Kabtane, qui a fait renommer le conseil de surveillance en conseil de veille et d’orientation. La gouvernance aurait été différente avant l’été », soupire le recteur. En juin dernier, le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a refusé la subvention d’un million d’euros promise par la précédente majorité. Au cours de vifs débats, son président, Laurent Wauquiez (LR) pointait alors du doigt des soutiens financiers étrangers.

Conséquence, le budget de construction de l’IFCM a été revu à la baisse, à 6,9 millions d’euros. En plus de la ville de Lyon, de la métropole de Lyon et de l’État, qui mettent chacun 1 million d’euros, la Grande mosquée apporte 2,5 millions. Reste 1,4 million d’euros, pour lesquels Kamel Kabtane est en contact avec l’Algérie et l’Arabie saoudite.

La Croix

Share Button

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion